Journée Mondiale de l'orgasme

Aujourd'hui, c'est la journée mondiale de l'orgasme.
Beaucoup de monde parle de l'orgasme dans la relation.  J'ai mené ma petite enquête sur ce nirvana physiologique.
 
Tout d'abord, est-il dans le dictionnaire ? Oui, oui, oui, oui, oui !
Le Larousse nous donne une très belle définition de l'orgasme : « Point culminant et terme de l'excitation sexuelle, caractérisé par des sensations physiques intenses. » Le dictionnaire développe même le sujet : « L'orgasme se traduit de façon différente chez l'homme et chez la femme.
— Chez la femme, l'orgasme est la troisième phase du processus d'excitation sexuelle, qui suit la phase d'excitation croissante et la phase dite en plateau. La première phase se caractérise par l'intensité croissante du désir sexuel et des modifications affectant les organes sexuels (turgescence du clitoris, gonflement des lèvres de la vulve, érection des mamelons, durcissement des seins) et diverses fonctions physiologiques (accélération du rythme cardiaque et de la respiration, sensation de chaleur, rosissement de la peau). Au cours de la phase en plateau, les sensations restent intenses, mais le cœur et le souffle ralentissent. La phase orgastique est marquée par le déclenchement incontrôlable, durant quelques secondes, de contractions des muscles du vagin et du périnée, accompagnées d'une sécrétion des glandes vaginales. Elle est suivie par la phase de résolution, caractérisée par une chute de l'excitation.
— Chez l'homme, à la phase d'excitation correspondent le gonflement et l'érection de la verge. L'orgasme correspond à l'éjaculation : le sperme passe des vésicules séminales dans l'urètre postérieur, où il s'accumule avant d'être expulsé en 5 ou 6 contractions spasmodiques. Après l'orgasme, le pénis redevient flasque, et l'homme, contrairement à la femme, traverse une période durant laquelle toute excitation sexuelle est impossible (période réfractaire). »
 
Cette sensation de plénitude a autant de définitions qu'il y a de femmes. Cette aboutissement de la rencontre sexuelle donne le sentiment d'être comblé. Cependant les plaisirs ressentis en amont sont les éléments permettant de se sentir libre, en confiance et de permettre de lâcher prise et d'y accéder.
 
Pourquoi certains n'atteignent pas l'orgasme ?
Ceci est tout bonnement psychologique ! On remarque qu'il y a du désir, une montée de plaisir sexuel mais le passage au nirvana est interrompu. Ce phénomène est souvent la conséquence d'un besoin de maîtriser la situation, une peur de la perte de contrôle et parfois une crainte du regard de l'autre. Il manque une confiance en soi et en son partenaire.
 
L'orgasme est-il vaginal ? Clitoridien ?
Le clitoris est richement innervé. Sa seule et unique fonction est de donner du plaisir ! Le vagin, quant à lui, ne contient pas d'organe individualisé de la jouissance. C'est la relation à l'autre qui permet de faire monter le plaisir par vagues et d'obtenir une sensation de plénitude avec son partenaire.
Conclusion : Toutes les femmes peuvent accéder à ces deux types d'orgasmes !
 
Comment découvrir l'orgasme ?
La masturbation et les jouets intimes permettent d'explorer le plaisir. N'ayez pas peur de découvrir votre corps et son fonctionnement.
 
Bref ! On peut parler des heures des différents types d'orgasmes, de la façon d'y accéder (j'y reviendrai). Mais ce moment ultime de plaisir ne se définit pas, il se vit, non ?
Alors, en cette journée mondiale de l'orgasme, je  vous en souhaite des simples, des multiples, des clitoridiens, des vaginaux, seul, à deux ...
 
Softement votre,
Sabrina

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site